Depuis quelques années, le flat design et le skeuomorphisme se disputent la place dans nos interfaces et les logos des applications. Dans cet article, on définit ces deux termes utilisés en graphisme et on vous donne nos petits conseils sur leur utilisation.

 

Qu’est-ce que le skeuomorphisme ?

Malgré un nom qui pourrait en étourdir plus d’un, le skeuomorphisme est pourtant une technique familière, s’appuyant sur le besoin de continuité. Il consiste à représenter un élément en lui donnant une apparence physique correspondant à son usage : en se basant sur des éléments intuitifs, sur des repères habituels et simplement identifiables pour le consommateur.              
Pour vous donner un exemple simple : une enveloppe pour représenter une application de messagerie.

Le skeuomorphisme a parfois tendance à trop miser sur des détails esthétiques, ce qui peut nuire à l’efficacité de compréhension. Il reste cependant facile à appréhender puisqu’il fait référence à des objets de la vie réelle.

Cette tendance iconographique a pourtant laissé place au flat design, design plus compatible avec les outils digitaux dernière génération (smartphones notamment).

skeuomorphisme

 

Qu’est-ce que le flat design

Le flat design, à l’opposé du skeuomorphisme, fait la part belle au design minimaliste, reconnu pour sa simplicité.  En effet, il exclut tout effet de profondeur, d’ombre et de reflet. Il ne cherche pas à reproduire visuellement des fonctionnalités mais se concentre sur l’essentiel pour optimiser la lisibilité.

Le flat design est issu de 3 tendances :

  • Le design moderniste : concept qui prend ses sources au cœur des années 30. « Ne pas ajouter de détails superflus, se concentrer sur l’essence même de la fonction ».
  • Le design international : particulièrement influent en matière de typographie, c’est un style qui met l’accent sur la lisibilité et l’objectivité.
  • Le design du mouvement :  né dans les années 60-70 avec l’arrivé du motion design. L’objectif ici : donner vie à son design, ce qui lui permettra de transmettre de l’émotion.

Le flat design permet à l’utilisateur de comprendre rapidement l’utilité et le service proposé par l’interface. Un design bien réalisé et extrait de son contexte doit pouvoir rester identifiable pour le spectateur et faire passer son message sans difficulté. Ce design permet une vitesse de chargement rapide. Cependant, il peut sembler monotone, puisqu’il est conçu pour être plus fonctionnel qu’esthétique.

Flat-design

 

Comment choisir entre le flat design et le skeuomorphisme pour votre entreprise ?

Après une absence du flat design durant ces dernières années, il est de retour dans nos créations graphiques et se place même en tendance graphique de l’année 2021. Ce regain d’intérêt reste logique face aux tendances de l’année, qui tendent toutes vers plus de sobriété et de simplicité. Les icônes plates son parfaites pour une entreprise voulant faire passer un message et se faire comprendre de tous.

Cependant, il n’y a pas d’obligation dans le choix de vos designs. Il faut que votre communication soit en accord avec les outils et liée à votre charte graphique en place dans votre entreprise. Le flat design et le skeuomorphisme peuvent aussi bien vous convenir l’un que l’autre.

Notre conseil : se mettre à la place de votre client ! Quel design sera le plus efficace et le plus intuitif pour vos clients et prospects ? Si l’approche du « less is more » séduit, ceci n’est qu’un effet de mode. Nous ne sommes pas à l’abri de voir quelques ombres et reflets d’ici quelques années.

 

Pour réaliser des visuels et icônes en flat design ou skeuomorphisme, vous pouvez faire appel à nos graphistes, ainsi qu’à notre motion designer pour l’animation de ceux-ci.